Jour 1 : Les sports d’hiver ou comment combattre le frette

mercredi 4 janvier 2012 9:08

Notre cobaye pour la deuxième parution annuelle de l’Esprit Simple, Camille Carpentier, prend de bonnes résolutions : après un temps des Fêtes plein de gras, de sucre et d’alcool, elle entreprend une cure de remise en forme d’une semaine. Suivez son parcours chaque jour de la prochaine semaine.

********

Par : Camille Carpentier

Aujourd’hui, mercredi 4 janvier, Météomédia annonce un beau -14°C sur Montréal. C’est fort probablement une erreur, puisque ça n’a pris que 5 minutes à ma figure pour m’indiquer qu’il fait plutôt -74°C avec le facteur frette. Un peu absurde d’aller s’entraîner à l’extérieur m’indiquent mes cuisses qui ont failli éclater en morceaux lors de mon aller-retour de 15 minutes au métro Pie IX. Pourtant, c’est ce que je m’apprête à faire. Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour brûler les calories du ragoût de boulettes, du sucre à la crème, des biscuits et de la tourtière engloutis pendant le temps des fêtes?

Après deux semaines de gavage, voici cinq jours de remise en forme intensive pour commencer l’année 2012 du bon pied. Cinq jours au cours desquels l’alcool et le café seront remplacés par 3 litres d’eau par jour, les sucreries et grignotines seront bannies au profit d’aliments sains et équilibrés recommandés par le Guide alimentaire canadien. Cinq jours à s’étirer au réveil et à ne pas manger passé 21h, à marcher le plus possible et à monter tous les escaliers qui croisent mon chemin. Cinq jours, finalement, à relever des défis sportifs dont la nature m’est encore plutôt vague. Bref, cinq jours pendant lesquels vous vous amuserez à me lire, cinq jours pendant lesquels je vais souffrir. Du moins, je vous le souhaite, car ce serait beaucoup plus divertissant.

Le bilan 

Je me suis fais une omelette (une grosse omelette), parce que les œufs donnent de l’énergie, que dit l’annonce à la télé. Pour me protéger du froid, j’ai utilisé la technique de l’oignon. Deux chandails, deux vestes, deux pantalons. Hiver, j’ai pas peur de toi. C’est donc avec plus de couches qu’il n’en faut, des souliers de joggings inadaptés au froid, des mitaines de laine et absolument aucun style que je suis sortie de chez moi pour affronter les terres glacées du Parc Maisonneuve.

Aujourd’hui, en ce premier jour d’entraînement post-fêtes, c’est l’heure du bilan. Je teste mes capacités physiques en conditions hivernales. Kleenex de mise. Objectif?: déterminer scientifiquement si cette semaine de remise en forme en aura valu le coup. Entre ma piaule et le parc, je me remémore toute la junk que j’ai avalée au cours des deux dernières semaines. Viande, fromage, sucre, viande, fromage, sucre. À force, j’arrive presqu’à me convaincre que je suis une grosse balloune.

Première étape : test Cooper version froid. Il s’agit de faire le plus de tours possible de la patinoire du Parc Maisonneuve en vingt minutes. Patins aux pieds, évidemment. En tant que patineuse de niveau moyen-quasi pas pire, il faut prendre en compte les nombreux obstacles qu’impose une patinoire publique extérieure. Pas évident de zizaguer entre les rejetons de six ans et les matantes peu douées tout en gardant mon équilibre et en patinant aussi vite que me le permet ma technique sous développée.

Je m’étonne toutefois à trouver une bonne cadence et, à la fin des vingt minutes, mes patins et moi ne faisons qu’un. J’avance avec élégance et souplesse, ignorant ces deux patineurs pré-pubères qui vont plus vite que moi ou ce champion du patinage de vitesse qui me dépasse pour la douzième fois. Après vingt minutes de patinage intensif, j’ai enfin chaud et j’ai accompli 14,5 tours de patinoire. Victoire.

Deuxième étape?: exercices de musculation dans la neige. Ou plutôt ce qui en reste. Étonnamment, une petite couche de neige semi glacée offre une bonne adhérence au sol pour effectuer des push-up et des redressements assis. Fortement recommandé. Après quatre tests de musculation et un test cardio, voici mon bilan physique?:

Test Cooper sur glace?: 14, 5 tours en 20 minutes
Push-up (de gars?!)?: 29
Redressements assis?: 48
Flexion des triceps?: 35
Planche (contraction bas du dos)?: 2 minutes 15 sec.

Franchement, je suis assez satisfaite. Nous verrons ce qu’il en sera dimanche prochain. À tous ceux qui se disent que ce n’est pas assez intense et que je suis moumoune, ne vous en faites pas, aujourd’hui n’était qu’un bilan. J’ose espérer que mes entraîneurs ont plus d’un défi dans leur sac.

Demain, on mange de la quiche approuvée par le guide alimentaire et on défonce le gym de l’UQAM. À suivre!

Leave a reply

required

required

optional