Défier les limites de la longévité

dimanche 29 novembre 2015 6:12

Les centenaires d’Okinawa, aussi appelés «Immortels», dépassent le troisième âge. Selon le Japan Times, on comptait environ 667 centenaires okinawais par millions d’habitants japonais en septembre 2010.

Par Myriam Eddahia

Afin d’assurer leur longévité, les centenaires okinawais encouragent un mode de vie équilibré et sain. Résultat? Les maladies cardiaques sont presque inexistantes dans cette partie de la population japonaise et le taux de maladie, tous types confondus, est le plus bas jamais constaté chez les populations âgées étudiées par le ministère de la santé du Japon depuis 1975.

Le cardiologue et gérontologue Makoto Suzuki est celui qui a entrepris l’étude nommée The Okinawa Centenarian Study. Pendant plus de 30 ans, il a constaté que les gènes ne sont pas le seul facteur qui rend les Okinawais si différents des autres japonais, mais bien leur environnement. Makoto Suzuki donne l’exemple de Brésiliens originaires d’Okinawa dont l’espérance de vie moyenne est de dix-sept ans plus courte que celle des résidents de l’île d’Okinawa.

Anja Disseldorp

Leurs habitudes alimentaires

Certains aliments que consomment les habitants, comme le gettõ, une plante locale okinawaise, soignent leurs maux et influencent également leur santé et leur bien-être. Si les Okinawais donnent aujourd’hui une aussi grande importance à une saine alimentation, c’est qu’ils sont conscients des conséquences qu’entraîne un mode de vie sans discipline. Cette rigueur est illustrée par le respect de chaque aliment et de son propre corps.

«La communauté asiatique, et plus spécifiquement japonaise, consomme de petites portions, mais mangent à plusieurs reprises en prenant leur temps. Elle consomme avec modération et respecte la présentation de la nourriture», souligne la nutritionniste Gayathri Tihou. David McKee, un Montréalais originaire du Nouveau-Brunswick et marié à une Japonaise, ajoute que les Japonais se nourrissent principalement de riz et de poissons.

Rester actifs

Les centenaires vivent sur une île à l’écart de la culture américaine. Google Maps indique que sur une superficie de 1 201 km², on retrouve seulement deux succursales de la chaîne de restauration rapide McDonald’s. À titre comparatif, on en dénombre une vingtaine sur l’île de Montréal, d’une superficie totale de 365,1 km².

Les habitants okinawais cultivent aussi l’art de rester actifs. La plupart d’entre eux font des promenades quotidiennes pour encourager un vieillissement sain. «L’activité physique est tout aussi importante qu’une saine alimentation et l’environnement joue également un grand rôle dans une vie», précise Gayathri Tihou. La participation à la communauté et le maintien de leur spiritualité font également partie intégrante de leur mode de vie, raconte David Mckee. Il remarque une différence entre les Japonais vivant au Canada et ceux vivant au Japon. «Lorsqu’ils viennent au Canada, leur alimentation s’adapte plus à notre culture. En embrassant notre société, les japonais deviennent nord-américains», conclut-il.

Leave a reply

required

required

optional