Rend-moi donc fière, Justin

lundi 7 décembre 2015 1:47

Par Jasmine Legendre

Le 19 octobre dernier, je n’ai pas voté. Allez-y, vous pouvez me juger. Ce n’est toutefois pas sans fébrilité que j’ai écouté la soirée électorale, impatiente de savoir qui redorera l’image de «mon pays» à l’international.

J’étais de ceux pour qui «aller voter» était primordial. Me voilà maintenant désillusionné par notre politique fédérale que je trouve non représentative. Depuis que je suis en journalisme, j’ai eu plusieurs entrevues avec des politiciens et des personnalités publiques. Fred Dubé, jeune humoriste politisé, m’a dit quelques jours avant les élections qu’il aurait voulu être «étonné, comme l’étymologie du mot tonnerre» par l’un des candidats. Comme lui, aucun d’entre eux ne m’a épaté pendant cette longue campagne électorale.

Le 19 octobre, les Canadiens ont choisi Justin Trudeau. 184 députés élus sur 338, formant ainsi un gouvernement libéral majoritaire. Dans les faits, il n’a obtenu que 39,5% des voix. Je vous laisse juger, une fois de plus.

C’est ce beau et bon père de famille qui aura la lourde tâche de faire valoir notre Canada à l’international. Sous le gouvernement Harper, nous avons perdu une certaine crédibilité.

J’avoue m’être laissée prendre au piège par l’éloquence et les beaux yeux bleus de Justin pendant les élections. Avec son plan, plus progressiste que le NPD, la souverainiste en moi l’a presque aimé. J’espère seulement que les Canadiens et moi-même ne nous ferons pas berner par un parti d’apparence dans les quatre prochaines années.

Jusqu’à présent, il a invité tous les chefs de l’opposition à la Conférence de Paris sur les changements climatiques qui débutera à la fin novembre. J’espère continuer d’être ainsi surprise et peut-être qu’au final, Justin aura eu davantage à offrir aux Canadiens que ses beaux yeux bleus.

Leave a reply

required

required

optional