Les nouveaux censeurs

mercredi 23 décembre 2015 5:18

Par Samuel Lamoureux 

Il est bien connu que la censure hollywoodienne qui s’est abattue sur le cinéma américain dans les années 1930 a coupé les ailes à bien des artistes. Ce code moral nommé Code Hays allait contrôler les mœurs montrées au cinéma jusqu’à la fin des années 1970. Il est impossible d’imaginer des films comme Madam Satan (1930), montrant une orgie presque directe, se tourner après l’imposition de ce code.

Au XXIe siècle, la censure n’est plus aussi directe, mais elle s’affiche encore discrètement dans les plus grands studios de production. Les nouveaux censeurs se nomment MarvelDC Comics ou Disney et imposent leur vision du monde d’une bien pire manière.

Par leur succès, par leurs profits – un quart des films hollywoodiens profitables serait des films de super-héros – ils imposent l’autocensure aux scénarios plus complexes, plus étoffés. Un divertissement n’est pourtant jamais hors de la société et il y a certainement un effet pervers à bombarder nos cerveaux et celui de nos enfants à ces univers magiques, faciles, mais surtout manichéens. Où trouver l’esprit critique lorsqu’on nous sert de l’abrutissement en file? Comment comprendre le monde et ses conflits quand notre vision est strictement divisée entre le bien et le mal?

Et ça se poursuit en 2016. Certains auraient vraisemblablement payé jusqu’à 10 000$ pour un billet à la première de Star Wars. Misère.

Leave a reply

required

required

optional