Retour des Nordiques: les efforts surhumains de la ville de Québec seront récompensés

vendredi 8 janvier 2016 4:23

Par Andy St-André

Préparez-vous. Faites la vague. La rivalité Canadiens- Nordiques renaîtra de ses cendres. Et ce n’est pas une équipe actuelle de la Ligue nationale de hockey (LNH) qui déménagera à Québec. Le commissaire de la LNH, Garry Bettman, n’a pas le choix. Il doit y implanter une équipe d’expansion. La ville de Québec est trop «hockey».

Un amphithéâtre de 370 millions de dollars vient de voir le jour dans la capitale provinciale. Le maire de la ville de Québec, Régis Labeaume, a pris le bon pari. Cet important investissement permettra aux partisans des Nordiques d’arrêter d’espérer. Enfin le rêve redeviendra réalité. Surtout avec toute la crédibilité qu’amène le chef actuel du Parti québécois et actionnaire de contrôle du groupe Québecor, Pierre-Karl Péladeau. L’un des principaux porteurs du projet de ramener les Nordiques à Québec sait très bien jongler entre politique et affaires. Même s’il a été critiqué à maintes reprises par les libéraux et les caquistes depuis son saut en politique, l’homme a su bien gérer la situation en plaçant ses actions de Québecor en fiducie «sans droit de regard», il y a près de deux mois. Bref, les astres sont bien alignés pour Québec.

Marguerite Yourcenar, essayiste et poète belge, a un jour fait cette déclaration: «Personne ne sait encore si tout ne vit que pour mourir ou ne meurt que pour renaître.» Et bien, le mystère est maintenant résolu… Les Nordiques ne sont morts qu’en 95 pour une seule et unique raison: un jour, ressusciter.

Leave a reply

required

required

optional