Je me montre, tu te montres, on se montre…trop?

vendredi 18 mars 2016 8:03

par Camille P. Parent

Instagram est le théâtre de personnages de tout genre. Les Dan Bilzerian de ce monde y voient la plateforme parfaite pour étaler leurs «chars», leurs drinks et leurs chicks; les Kardashian y dévoilent leurs seins, leurs lèvres et leurs fesses soi-disant naturels, mais totalement refaits.

Instagram permet à tout ce beau monde de se montrer à toute heure du jour. On peut montrer notre «char», nos seins et notre argent comme on veut, mais on peut également montrer nos convictions.

Le féminisme, cette bête noire pour certains, prend la forme de hashtags variés?: #FreeTheNipple qui combat internationalement le tabou du mamelon féminin, #LoveYourLines qui présente les vergetures féminines comme une fierté et non un fardeau, ou encore #NothingGap parce que la nouvelle réalité d’un espace entre les cuisses est absurde et une femme avec des courbes et des cuisses qui se touchent est tout aussi belle.

Il peut également prendre la forme d’une photo d’allaitement comme l’a fait Alyssa Milano, image qui a choqué, mais qui représente pourtant une chose si naturelle.

Sur Instagram, on peut être de toutes les couleurs, de tous les âges, homme ou femme, croyant ou non, féministe ou antiféministe…

Qu’on adhère ou pas aux idées et opinions des autres, cette liberté d’expression et de pensée est une belle chose…non?

Leave a reply

required

required

optional