L’empoisonneur Monsanto

dimanche 3 juillet 2016 1:23

Par Clément Bargain

Maïs, colza, soja… Le Roundup de Monsanto est utilisé un peu partout. Cet herbicide que l’on dit miracle s’avère être un véritable poison pour l’humain. Nous l’ingurgitons depuis des années et les effets néfastes commencent à se faire sentir. Mais nous ne sommes pas les plus touchés par ce produit dévastateur.

L’Argentine est le troisième exportateur et producteur mondial de soja. On y utilise le glyphosate sans modération. 250 millions de litres sont épandus chaque année sur les cultures du pays. Les autorités ferment les yeux et les lobbyistes favorables à son emploi semblent avoir les pleins pouvoirs. La population semble quant à elle ignorer les dangers que représente l’utilisation massive du pesticide.

Les bidons dans lesquels est entreposé le glyphosate sont réutilisés pour stocker l’eau potable. Les habitations sont juxtaposées aux champs et les agriculteurs n’ont aucune formation ni protection. Les effets sont désastreux. Dans la province du Chaco, l’une des régions les plus pauvres d’Argentine, les maladies dégénératives explosent. En 1995, avant l’utilisation massive du glyphosate, il y avait six centres d’accueil pour les enfants handicapés. Aujourd’hui, il y en a plus d’une cinquantaine. Des maladies très rares ont fait leur apparition, comme la microcéphalie. Cette maladie grave touche les nouveau-nés, qui naissent avec les intestins à l’extérieur du corps, et elle nécessite de très lourdes interventions chirurgicales. Alors pourquoi ferme-t-on les yeux?

Monsanto est un empoisonneur qui a préparé la riposte depuis longtemps. Pour le moment, il est encore impossible de prouver officiellement le lien entre ces maladies et l’utilisation du glyphosate. Mais cela ne semble être qu’une question de temps, quelques études ont été menées par des chercheurs indépendants pour prouver les différents dangers. Pour l’instant, elles sont souvent ignorées et rejetées par les gouvernements.

Les industries agro-alimentaires semblent intouchables et les lobbyistes contrôlent l’industrie. Faudra-t-il compter les morts et les victimes du glyphosate pour éveiller nos consciences? Les preuves sont déjà là, il suffit simplement d’ouvrir les yeux. Alors agissons et préparons l’avenir que nous voulons. Ne soyons pas témoin de ce qu’on pourra peut-être un jour appeler un génocide.

Leave a reply

required

required

optional