Fitbits-tu?

dimanche 26 février 2017 6:15

Cette année encore, Noël a été l’occasion  de retrouver ces amies que je ne vois plus assez souvent. L’une d’entre elles a toujours été peu sportive, à son grand dam. Cette année, son poignet est orné d’une nouvelle acquisition dont j’ai vaguement entendu parler, mais qu’elle me décrit avec enthousiasme?: Une Fitbit.

Par Ericka Muzzo

Instrument d’automesure du niveau d’activité physique, le gadget fait fureur chez les sportifs de salon, qui y voient une manière de tranquillement gravir les échelons vers un mode de vie plus sain, moins sédentaire. C’est tout à leur honneur, et loin de moi l’idée de les décourager.

Je ne peux toutefois pas m’empêcher, moi, d’être un peu découragée par ce nouveau «?besoin?». Où est-il passé, cet instinct de chasse qui faisait courir nos ancêtres pendant des kilomètres pour traquer la proie? Cette pulsion de vie qui décharge de l’adrénaline dans nos veines et nous pousse dans les derniers retranchements de nos capacités physiques?

De plus en plus, je constate avec dépit que nous nous déconnectons de nos corps au même rythme que nous nous connectons aux technologies. Notre instinct de survie, qui a fait de nous les mammifères dominants de la planète, est surpassé par le désir de mesurer nos performances, au risque de s’imposer des limites que nous pourrions autrement dépasser.

En ce qui me concerne, le sport est entre autres une recherche de liberté. Un espace sans frontière, sans trop de contraintes, où je délaisse l’esprit au profit du corps. Lever de la fonte devient un objectif ô combien libérateur. Alors, je n’ai aucune envie de fitbiter.

Bouger, s’activer est un réflexe historique qui nous a permis de conquérir des territoires, d’explorer le monde. J’ose souhaiter qu’ils le redeviennent. Bouger pour le plaisir de le faire, pour le bien-être que ça apporte, et non pour un chiffre sur une montre. Pour 2017, je nous souhaite de nous attarder à ce que nous crie notre corps qu’on n’écoute peu, car il est encore le mieux placé pour nous informer sur nos besoins et nous réveiller notre potentiel personnel – mieux encore que toutes les Fitbit de la Terre.

Leave a reply

required

required

optional