Faire ressortir le «moi» amérindien

mardi 25 avril 2017 7:58

Par Océanne De Grandpré

Lorsque j’étais en secondaire 4, dans mon cours d’histoire, on parlait beaucoup des autochtones. Un jour, notre enseignante nous a demandé d’interroger  nos parents afin de savoir si on avait des origines autochtones. On devait revenir au prochain cours avec la réponse. Rendue à la maison, je demande à ma mère et elle me dit qu’on a effectivement des origines ancestrales provenant des Micmacs, nation aujourd’hui installée principalement en Gaspésie et au Nouveau-Brunswick.

Sur le coup, j’étais très surprise étant donné que je pensais n’être que de descendance française.  Une multitude de questions ont donc commencé à jaillir dans mon esprit. Des questions comme?: devais-je changer ma façon de vivre? Comment les gens vont me percevoir? Est-ce qu’on va me traiter différemment?

Ma mère m’a tout simplement dit d’être fière de qui j’étais. C’était dur. Je devais être fière de quelque chose que je ne comprenais pas vraiment et qui avait chamboulé ma perception de mon identité…

À l’époque, je n’osais pas trop dévoiler ça. Mis à part au cours suivant, où je l’ai dit devant toute la classe… J’ai toujours enfoui ce secret au fond de moi.

Avec le recul, je me dis que j’aurais dû les exposer ces origines-là, car il ne faut pas avoir peur d’être issue d’un mélange, qu’il soit visible ou non. Maintenant, lorsque j’annonce aux gens que j’ai des racines autochtones, on me dit souvent?: «Oh, je trouvais que tu avais l’air un peu exotique, mais je n’osais pas le demander!» Je suis fière maintenant de le dire! Oui j’ai des origines autochtones, oui je suis issue d’un peuple qui a été et qui est encore aujourd’hui opprimé!

La population des Micmacs est en chute libre et se situait à environ 6200 personnes en 2016 au Québec. Il faut donc être fiers de qui nous sommes et soyons fiers d’être une fusion de plusieurs peuples. Ceux qui se permettent des jugements devraient passer des tests d’ADN, ils découvriraient beaucoup de surprise en ce qui a trait à d’où ils viennent.

Leave a reply

required

required

optional