La culture pour mieux coexister

samedi 18 novembre 2017 2:20

À notre époque actuelle et moderne, nombreux sont ceux qui adhèrent encore à l’idée que la culture nord-américaine est l’unique et donc, par défaut, la bonne. Il est certainement incontestable que cette dernière a eu une grande influence sur le monde contemporain, en bonne partie grâce à la mondialisation, qui a permis son extension rapide et a fait d’elle une culturelle influente sur la presque totalité du globe.

Léa Viens

Je crois tout de même qu’il est important de garder en tête que bien que cette « culture de masse » soit une référence et un modèle intéressant, elle ne représente pas la pluralité des autres cultures qui existent de par le monde. Trop souvent, on se bute à de fausses ou à de mauvaises représentations par rapport à la façon dont les gens vivent ailleurs, parce qu’on a la conception erronée qu’ils vivent de la même manière que nous. Or, comment le pourraient-ils, lorsque tout est différent, en passant de l’histoire à la hiérarchie sociale, des croyances, des mœurs, de la musique, de la nourriture et de tout ce qui aurait et a pu changer les visages de différents peuples presque aussi vieux que le monde lui-même?

Nous nous devons d’être plus inclusifs. Nous nous devons d’être plus compréhensif. En tant que majorité, c’est notre devoir de faire sentir aux minorités d’ici et d’ailleurs qu’elles ont leur place. En tant que majorité, c’est notre devoir de faire le nécessaire afin de mieux comprendre les millions de vies différentes qui défilent en parallèle des nôtres. En tant que majorité, il est primordial que nous ne nous laissions pas aller dans la facilité qu’offre l’ignorance ou le déni, et que nous travaillions ensemble pour faire de la culture majoritaire quelque chose qui ne convient pas seulement au « plus grand nombre ».

 

Leave a reply

required

required

optional