Bougez plus, vivez mieux!

jeudi 7 mars 2019 3:24

Patricia Charbonneau


Une pilule pour le cholestérol, une pour l’hypertension, une autre pour la circulation du sang, un supplément de calcium, sans oublier les deux autres pour prévenir le diabète. Qui rêve de vieillir en prenant autant de médicaments, alors que les problèmes de santé pourraient être réglés par le simple fait d’être plus actif physiquement?

Depuis des milliards d’années, l’être humain n’a pas changé, il est toujours le même. Cependant, une chose a été modifiée et a eu beaucoup d’impact sur celui-ci; l’environnement dans lequel il vit. La technologie n’a jamais cessé de croître tandis qu’à l’inverse, l’humain s’est détérioré. Techniquement, notre espérance de vie s’est allongée, mais notre corps est devenu plus faible et notre mode de vie de plus en plus paresseux. Pouvons-nous dire que bouger est devenu au cours de l’histoire une activité éphémère ?

Avant, on marchait pour se rendre du point A au point B. Maintenant, on prend la voiture, on s’assoit et on se fait transporter.

Avant, on chassait ou pratiquait l’agriculture pour s’autosuffire. Aujourd’hui, tout est déjà fait et à portée de main; on va à l’épicerie prendre des repas déjà-préparés, ainsi que des plats congelés, on ne prend pratiquement plus la peine de cuisiner.

Avant, les emplois étaient dans les champs et dans les usines à travailler manuellement et physiquement. Aujourd’hui, on peut tout faire, assis sur une chaise, les yeux rivés sur l’écran d’ordinateur.

Avant, on frottait les planchers, lavait la vaisselle et les vêtements à la main. Aujourd’hui nous avons les aspirateurs et les machines à laver.

Ce n’est pas pour rien que le taux d’obésité ainsi que les maladies ne cessent d’augmenter, autant chez les enfants que les adultes. On peut maintenant dire que c’est grâce aux nouvelles technologies que le taux d’obésité est aujourd’hui de 24.1% au Canada et de 34.4% aux États-Unis, et il faut savoir que ce selon des études, ce chiffre va doubler d’ici 2030, annonce l’étude sur la prévalence de l’obésité chez les adultes au Canada et aux États-Unis sur le site internet de Statistique Canada.

Les compagnies pharmaceutiques n’ont jamais fait autant de profits qu’aujourd’hui. Plusieurs maladies peuvent être évitées ou repoussées grâce à l’activité physique. Notamment, l’hypertension, les maladies cardiovasculaires, l’Alzheimer et  le diabète même. Plusieurs maladies sont traitées par des médicaments alors qu’elles pourraient l’être par le simple fait de bouger plus chaque semaine. Chacun d’entre nous devrait faire 30 minutes d’entraînement modéré, 5 jours par semaine ou 25 minutes d’entraînement intense, 3 jours par semaine pour avoir un effet optimal sur le corps.

Qui le fait réellement ? Qui prend le temps de le faire ? Est-ce faisable dans nos modes de vie trop pressés et nos horaires trop chargés? Nous nous devons pour notre santé physique et mentale de prendre le temps de le faire si nous voulons vieillir en santé.

Leave a reply

required

required

optional