Eurêka!

mardi 16 avril 2019 5:41

Alexandra Lauzon


Je me suis souvent demandé comment une personne peut se sentir lorsqu’elle trouve une idée, une solution, qui n’a jamais été pensée auparavant. Ce fameux moment eurêka! qui survient après tellement d’années de recherche, après un don de soi plus grand que nature à une cause qui va aider le monde entier. Jamais dans ma vie je ne pourrai m’approcher de ce sentiment, mais je me plais à penser que c’est le plus beau feeling du monde, un moment d’extase intense.

L’autre jour, je regardais l’émission Tout le monde en parle. Il y avait cet homme, Yoshua Bengio, que je n’avais jamais vu et dont je n’avais jamais entendu parler. Je n’ai pas fait de sondage pour le prouver, mais je suis convaincue que j’étais loin d’être la seule.

Et pourtant.  

Professeur à l’Université de Montréal depuis 1993, M. Bengio est un chercheur canadien spécialiste en intelligence artificielle. Il est également directeur scientifique à l’Institut québécois d’intelligence artificielle (Mila), en plus d’en être le fondateur. Expert dans son domaine, il a reçu plusieurs récompenses pour ses recherches. Tout récemment, il a appris qu’il était l’un des lauréats du prix Turing remis par l’Association for Computing Machinery (ACM), avec ses collègues Geoffrey Hinton et Yann LeCun. Qualifiés comme étant les «pères de la révolution de l’apprentissage profond» par l’ACM, Yoshua Bengio et ses confrères recevront en juin prochain ce que plusieurs considèrent le «Nobel de l’informatique».

Nous sommes confrontés aux résultats de la science tous les jours de notre vie. Et pourtant, jamais un homme comme Yoshua Bengio, qui a développé une technologie utilisée sur nos téléphones et en médecine, ne sera idolâtré comme Kim Kardashian, une vedette de téléréalité et entrepreneure. Je trouve ça plutôt triste.

Dans le fond, j’aimerais juste que les scientifiques, qui consacrent leur vie entière à leur travail, aient un peu plus de reconnaissance de la part de ceux qui consomment le fruit de leurs recherches.

En tout cas, maintenant je sais qui est Yoshua Bengio, et je le remercie pour tout ce qu’il a accompli.

Leave a reply

required

required

optional