Chronique: La compétition c’est POOL !

lundi 11 mars 2013 1:00

La saison de hockey amorcée, les amateurs sont envoutés par la compilation de leur pool de hockey. Chacun s’improvise mathématicien en décortiquant les statistiques et y allant de son calcul de probabilité. J’ai toujours été une grande fan de hockey. Je porte fièrement mon chandail bleu, blanc, rouge et je ne me gène pas pour afficher mes couleurs pendant les séries éliminatoires. Toutefois, je n’avais jamais été interpellée par le désir de participer à un pool de hockey. J’imagine que l’implication et le temps que demandent un pool de hockey n’avaient jamais «titillé» l’esprit typiquement féminin qu’est le mien. L’aspect des chiffres m’allumait encore moins.

 

Voilà que Western union money order cette année, pour la première fois, je me suis laissée prendre au jeu, poussée par une montée de testostérone… Mes collègues de travail m’ont influencée et m’ont convaincue de participer à leur pool. J’ai donc procédé à l’analyse attentive de tous les joueurs, calculer les probabilités de les voir en séries, vérifier les statistiques de chacun, sans oublier de considérer l’équipe dans laquelle ils évoluent… J’ai finalement, selon les règles de l’art, choisi ceux en qui j’avais confiance. Avec des talents comme Stamkos, Skinner et Sedin, je savourais déjà la victoire.

 

En tant que novice inexpérimentée, j’avais bien l’intention de surprendre tout le monde avec mon équipe du tonnerre. La chance de la débutante. L’esprit de compétition n’a pas tardé à faire son apparition. Façon très simple de créer une saine compétition entre amis…

 

Chaque jour, je consulte les résultats de mon pool, je surveille attentivement les performances de mes joueurs. Une vraie obsession. Je commence à comprendre pourquoi tant de gens consacrent autant de temps à leur pool.

Pour la première fois de ma vie, je trouve un certain réconfort même dans la défaite de mon équipe chérie. «Au moins, je l’ai dans mon pool et il a fait des points.»

 

Finalement, difficile de prédire les performances des meilleurs joueurs de la Ligue. Lorsque l’un d’eux ne produit pas tel qu’espéré, bye-bye la cagnotte en jeu. La saison est loin d’être terminée, mais je peux déjà abdiquer en affirmant que je ne rentabiliserai le 20 $ que j’ai investi cette année…

 

Justine St-Martin

Chef de pupitre  Sports

Leave a reply

required

required

optional